Wê, l’Histoire du Masque Mendiant : 5 bonnes raisons d’aller le voir au cinéma

Il existe en Côte d’Ivoire une structure qui fait son petit bout de chemin dans le domaine de l’animation 2D/3D : le studio d’animation Afrikatoon. Ayant déjà fait ses preuves dans la bande dessinée, et dans des mini séries animées c’est avec témérité qu’elle s’est lancée dans le cinéma d’animation. Cette aventure a commencé avec la sortie en novembre 2013 du 1er long métrage d’animation ivoirien Pokou, Princesse Ashanti, puis en novembre 2014, Soundiata, Le Réveil du Lion. Constant dans ses productions, le studio nous concocte une nouvelle histoire propre au terroir ivoirien, Wê, l’Histoire du Masque Mendiant dont la sortie est prévue pour novembre 2015. Nous vous exposons en 5 points pourquoi il faudrait aller voir ce film. 

afrikatoon

 

1. La découverte d’un pan de la culture Wê à travers un film d’animation….

Les Wê sont l’une des 60 ethnies que composent la Côte d’Ivoire. Ils appartiennent au groupe Krou et sont situés à l’ouest de la Côte d’Ivoire. Les Wê ont une richesse socioculturelle indéniable. Le zouglou, musique ivoirienne internationalement connue tire ses origines en partie du style musical Wê. Il se raconte même que des traces de l’art Wê se trouvent dans les peintures de Picasso ou dans certaines musiques occidentales et négro-américaines.

A travers cette oeuvre, les auteurs nous plongent dans cette culture méconnue par tant d’ivoiriens et même par de nombreux africains. Le fait que ce voyage se fasse par un film d’animation et qu’il nous plonge dans l’univers des masques Wê attise davantage notre curiosité. Quand on sait que les masques Wê font partie des masques les plus mystérieux de toute la Côte d’Ivoire.

 

2. Une histoire de masques 

Les masques font partie intégrante de la culture africaine. On leur attribue plusieurs pouvoirs, même celui d’ôter la vie. Ils sont adorés comme des divinités. Leur apparition a des cérémonies est lourde de sens, ils inspirent soit la crainte, soit la confiance, mais surtout la peur… Aussi loin que mes souvenirs remontent, je me rappelle encore de cette histoire sous forme de bande dessinée qui relate l’histoire d’un masque sacré volé et vendu à des touristes européens. Ce qui avait occasionné une grande sécheresse dans tout le village. Une histoire passionnante où se mêlent récit initiatique et grande aventure mérite amplement d’être adaptée à l’écran !

Ce n’est donc pas fortuit si Wê, l’Histoire du Masque Mendiant traite de masques dans sa prochaine oeuvre. Mais les studios Afrikatoon abordent plutôt la question sous un autre angle : l’humour. Un film d’animation ivoirien, avec de masques Wê en guest star, le tout retourné avec une pointe d’humour…. Ok, La recette est bonne, on y va ?

Wê, Le Masque Mendiant
Le Masque Mendiant

 

3. Une histoire originale

Si les 2 précédentes productions du studio Afrikatoon sont inspirées de légendes africaines telles que les histoires de la Princesse Pokou et de Soundiata Keita, Wê, l’Histoire du Masque Mendiant est une histoire inédite, originale qui se déroule dans la Côte d’Ivoire de l’après guerre. L’histoire se déroule dans le village de Kiriyao situé à l’ouest de la Côte d’Ivoire où sont vénérés des masques qui sont considérés comme des divinités. Kéï, un adolescent abidjanais voit son existence bouleversée lorsque, contre toute attente, un masque le choisit comme porteur. L’adolescent fait désormais face à un destin qui ne semble pas le sien.Voici pour vous la bande annonce !

 

4. L’apologie du sacré africain

Si à travers le film l’on veut faire ressortir certains codes culturels Wê, à savoir présenter les masques et leur place dans la société Wê, des valeurs universelles telles que courage, l’humilité et l’amour, sont en outre inculquées.

Mais l’aspect le plus intéressant qui semble être mis en avant dans cette production est l’apologie de ce qui est sacré en Afrique. Une belle leçon que veulent nous donner les auteurs à travers cette oeuvre cinématographique.

Crédit Photo : Afrikatoon
Crédit Photo : Afrikatoon

 

5. La jeune et ambitieuse équipe technique 

On se posera forcement la question « mais qui est derrière tout ça » ? Nous avons mené notre petite enquête et nous vous disons tout !

Encadrée par Zohoré Lassane, LA référence en matière de dessin de presse et de bande dessinée en Côte d´Ivoire, fondateur et directeur de publication du célèbre journal Gbich !, cette jeune équipe de professionnels sérieux, compétents et prolifiques est composée de Kan Souffle, N´ganza Hermann, Fabrice Somplenie … tous ambitieux et passionnés de films d´animation. Cette jeune équipe rêve de créer un studio à la dimension de Pixar créé par Steve Jobs, le génial patron de Apple ou autre Dreamwork de Steven Spielberg. Vu de loin, ce rêve paraît inaccessible. Mais pour qui connaît la foi et la volonté de ces jeunes gens, il n´est pas impossible.

Rendez vous en novembre pour une critique plus complète de Wê, l’Histoire du Masque Mendiant. 

Références : www.afrikatoon.com 

 

 

 

Written by Ange-Patrick

Un gars comme les autres n'ayant que faire de ses journées...

Commentaires