Plus qu’un chiffre, des vies !

On a été servi par toutes sortes de réactions après le massacre de 147 Kenyans à l’université de Garissa. J’ai essayé mais je n’ai pas réussi à comprendre comment et surtout pourquoi est-ce que l’être humain est arrivé à un tel niveau de barbarie. J’ai vu l’indignation de certains face au massacre en lui-même, et j’ai vu celle des autres qui établissaient des comparaisons avec l’engouement face à l’attentat de Charlie Hebdo. Beaucoup de choses ont été dites à travers statuts sur Facebook et tweets, incluant celles qui ne valaient pas mieux que le silence. J’ai pour ma part retenu une belle initiative qui fait le tour des réseaux sociaux et que j’ai envie de partager. Il s’agit du hashtag #147notjustanumber qui a pour but de montrer que derrière le trop grand nombre 147 se trouvent des frères, des sœurs, des amis, des enfants, des personnes aimées, des sourires éteints et des destins brisés. Voici quelques personnes victimes de cette folie meurtrière qui continue d’endeuiller des familles à travers le monde.

New Picture (1)

New Picture (11)


New Picture (3)

New Picture (5)
New Picture (6)

New Picture (4)

New Picture (7)

New Picture (9)

 

New Picture (10)

147 is not just a number. They have names…

Written by Tchonte

Lire, rire, vivre...c'est tout ce que j'aime. Mais je parle aussi de ce que je n'aime pas.

Commentaires