On est dans pain !

Il y a péril à la demeure. Depuis le mercredi 24 décembre on peut lire sur le site de FratMat.info un article intitulé: Baguettes de pain : La vente ambulante interdite dès le 1er janvier 2015.

Après l’interdiction des sachets plastiques pour dit-on lutter contre l’insalubrité du pays, c’est au tour des baguettes de pains de faire les frais de l’émergence à l’horizon 2020. À travers bon nombre d’articles et de statuts sur Facebook des uns et des autres, l’on se rend compte qu’il n’y a eu aucune alternative aux fameux sachets plastiques. Il est bon de faire des sauts dans le développement. Toutefois force est de noter que nos pilotes de Air Émergence ont décidé de nous lâcher à des milliers d’altitudes sans parachutes…

Pour revenir à nos baguettes qui m’interpellent plus qu’autre chose, je me demande qui est ce qui a initié cette idée ? Cette personne n’a-t-elle jamais mangé de pain condiments dans la cour de récré ? Ses enfants ne lui ont-ils jamais parlé de ce délicieux pain-chien qui nous manque cruellement à nous ivoiriens de l’hexagone ?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Le « pain brochette » (crédit photo : afrocuisine)

« Pour des raisons de traçabilité, d’hygiène alimentaire et de non contamination du pain dans les différents lieux de commercialisation, la pratique de cette activité est soumise à l’obtention d’une autorisation délivrée par le maire de la zone, à la suite d’un examen pulmonaire pour des précautions d’hygiène »

Déjà, je me demande en quoi est ce que consistera cet examen pulmonaire et combien de personnes au total devront y être soumis. Je suis d’accord avec le fait que l’on veuille changer les choses. Je suis d’accord avec le fait que l’on se soucie de l’environnement, de l’hygiène et de la santé des populations. Toutefois ce sont des milliers d’emplois qui continueront d’être détruits si l’on ne met pas en place de structure visant à coordonner toutes ces nouveautés. Le gouvernement sait-il d’ores et déjà comment il identifiera les différents commerces ambulants de baguettes de pains ? Les sensibilisations à une meilleure hygiène des commerçants ont-elles été effectives ? Par ailleurs comment feront les personnes qui ne disposent pas de boulangerie dans leur quartier ?

Il va sans dire qu’il n’y aura pas que les commerçants qui seront affectés. Il y aura aussi toutes ces personnes aux petits budgets qui dépendent de ces vendeurs ambulants pour se nourrir « convenablement ».

Après les baguettes de pain, qui sera la prochaine victime de Dame Émergence ? Les gboflotos ? Les bananes et maïs braisés aux abords des routes ? En attendant de voir comment se déroulera l’application de ce énième arrêté, notons déjà que les ivoiriens risquent d’être dans pain*.

Être dans pain : Expression ivoirienne signifiant avoir des problèmes

Written by Tchonte

Lire, rire, vivre...c'est tout ce que j'aime. Mais je parle aussi de ce que je n'aime pas.

Commentaires